Parachutisme : Déborah vise le cœur de la cible

Militaire dans l’armée de l’air, sportive de haut niveau au sein du Centre national des sports de la défense de Fontainebleau, Déborah Ferrand fait partie de l’armée de champions du ministère de la Défense. Alors que la saison 2018 vient de démarrer, la jeune femme, leader de l’équipe de France féminines de précision d’atterrissage, a pris quelques minutes pour faire un bilan sur sa saison 2017 et aborder la saison à venir. Interview.

Quel bilan tires-tu de la saison écoulée ?

2017 aura été une saison positive. Une vingtaine de podiums sur la dizaine de compétitions effectuées. Je retiendrai mes cinq médailles aux championnats d’Europe, trois aux championnats du monde militaires, et la victoire au classement général de la Coupe du Monde de précision d’atterrissage, ma discipline de cœur. Sur le circuit national, je reste fidèle à mon club du Parachutisme Tarbes-Bigorre, avec ma coéquipière, amie et présidente, Danielle Marquez-Ferroni, avec qui nous faisons également des podiums sur la scène internationale en équipe de France.

Peux-tu nous dire quelques mots sur ta discipline ?

La précision d’atterrissage est une discipline sous voile, qui consiste à venir se poser sur une cible électronique de 2 cm de diamètre, le centre étant le 0 cm. Le vainqueur est celui qui cumule le moins de centimètres sur le total des manches (8 ou 10 selon le format de compétition). Le classement est individuel et en équipe. La voltige est une discipline individuelle en chute libre, qui consiste à effectuer six figures imposées en un minimum de temps. Des pénalités sont données en fonction du chronomètre et du décalage par rapport aux axes de référence. Un combiné individuel est calculé en fonction des places obtenues en précision d’atterrissage et en voltige.

Tu as également connu des succès avec tes coéquipières militaires.

Faisant partie de «l’armée de champions», je participe aux échéances militaires. Avec l’équipe féminines, nous remportons pour la deuxième année consécutive le titre en vol relatif aux championnats du monde militaires en Allemagne. Le vol relatif est une discipline en chute libre qui a pour but de répéter un ensemble de figures dans un temps imparti. L’équipe est constituée de quatre équipiers filmés par un vidéoman.

Quels sont les objectifs pour cette nouvelle saison ?

La saison 2018 revêt un format particulier puisque les deux grandes échéances se suivront à deux jours d’intervalle. En août, il faudra tenter de gagner à nouveau le titre en vol relatif aux championnats du monde militaires en Hongrie (sans oublier la précision d’atterrissage et la voltige !), avant de s’envoler pour les championnats du monde civils en Bulgarie.

En attendant ces objectifs, je me concentre sur la reprise de la saison : la préparation physique hivernale, pour avoir «la caisse» et ne pas subir la saison, et l’élaboration du planning et de la stratégie avec notre nouvel entraîneur (Jacques Baal, un ancien de l’équipe).

Pour maintenir le rythme et ne pas avoir de trop grande interruption durant l’hiver, j’ai commencé le circuit Coupe du Monde de paraski avec ma coéquipière Danielle.

Justement, tu sors d’une deuxième manche de Coupe du Monde de paraski en Italie où tu viens de prendre une 4e place.

Le paraski est une discipline qui combine six sauts de précision d’atterrissage et deux descentes de slalom géant à ski. Le chronomètre en ski sert de temps de référence et vient s’ajouter aux centimètres cumulés en précision d’atterrissage. La particularité pour les sauts est que la cible est sur un plan incliné entre 25° et 35°, ce qui rend l’approche plus délicate que ce que l’on connaît. En avril, auront lieu les premiers championnats du monde militaires de paraski en Autriche. L’équipe mixte sera constituée de Léocadie, Thomas et Jean. Pour eux, ce sera une première mais, pour ma part, je suis contente d’avoir commencé cette discipline la saison dernière, cela me permet d’aborder cette compétition de manière plus sereine, et surtout de progresser ! Nous avons deux semaines d’entraînement de ski programmées à l’école militaire de haute montagne de Chamonix. L’encadrement est aux petits soins et nous apporte ses conseils et son savoir pour nous mettre dans les meilleures conditions.


Palmarès 2 017

Championnats d’Europe :

2e en précision d’atterrissage, 3e en voltige,

2e au combiné individuel,

3e par équipes en précision d’atterrissage et au combiné des nations.

Championnats du monde militaires :

1re en vol relatif,

2e au combiné des nations,

2e en précision d’atterrissage.

Coupe du Monde de précision d’atterrissage :

3 médailles d’or,

1 médaille d’argent,

vainqueur du classement général.

Paraski :

1 médaille de bronze en individuel

1 médaille d’argent en équipes.

Powered by WPeMatico

AdSense

Best Deals